Ayumi au coeur d’un succès de librairie

M - Ai subeki hito ga ite Narumi Komatsu ayumi hamasaki masato matsuura

Sorti il y a deux semaines au Japon, un livre retraçant une idylle entre Ayumi et son producteur Masato Matsuura fait un tabac en librairie. Que se cache derrière cet ouvrage?

(Cet article est basé sur des traductions et citations des sites japonais JCAST News et Nifty.com)

M une personne que je ne pouvais qu’aimer (Ed. Gentôsha) est sorti le 1er août en librairie et rencontre un succès étonnant. Ecrit par Narumi Komatsu, écrivaine de « non-fiction » en vogue, à l’origine de nombreux ouvrages consacrés à des personnalités. Elle le présente comme une nouvelle basée sur des enquêtes et interviews d’Ayumi. C’est sans doute ce qui explique le sous-titre « Ceci est une fiction basée sur des faits réels« .

M Une personne que je pouvais qu’aimer raconte la relation de l’artiste avec Masato ‘Max’ Matsuura, à l’époque directeur exécutif d’Avex et actuellement PDG. Matsuura a signé Ayumi pour son premier album A song for xx, marquant le début de leur relation intime, qui se termine avec leur séparation en 1999. Selon JCAST le livre comporte « au début et à la fin des descriptions très précises de faits sur lesquels revient Ayumi en 2018. On peut dire qu’il s’agit d’une véritable biographie. »

Secret de polichinelle et réactions contrastées

« Un vrai fan sait déjà tout cela ». Loin de la levée de boucliers attendue, la majorité des fans a bien accueilli la nouvelle quelques semaines avant la sortie du livre. L’évocation d’une histoire entre Ayumi et son producteur ne fait plus débat depuis de nombreuses années. L’un comme l’autre s’exprimant assez facilement sur leur relation privilégiée, et il n’est pas rare de les voir partager moments privés ou professionnels sur les réseaux sociaux.

Les fans font souvent une interprétation de ses chansons comme une référence à leur relation. Le titre original de l’ouvrage M 愛すべき人がいて est par ailleurs extrait des paroles de la chanson M sortie en 2001 sur l’album I’am... : « MARIA Ai subeki hito ga ite » le Maria ayant laissé sa place à l’énigmatique lettre « M »..

Sur les réseaux sociaux ou les sites de vente comme Amazon, les commentaires sont étonnamment positifs : « Maintenant je la comprend mieux. Je pleure en écoutant ses paroles. » « Elle semblait pouvoir obtenir tout ce qu’elle voulait, mais elle ne l’a jamais obtenu, elle a été blessé. » ou encore « Un tel amour doit être célébré, c’est très bien écrit, merci pour ce livre. »

Une autre tendance déplore ce voyeurisme et parle d’une nouvelle occasion de faire parler d’elle et de gagner de l’argent : « Je ne voulais pas que ce genre de révélation sorte après tout ce temps… ça les dévalorise. » « Pourquoi un tel livre a t-il été écrit alors qu’elle est toujours en activité ? ».

JCAST souligne pourtant : « si l’on repense aux photos du couple publiées sur Instagram, l’intention de la chanteuse n’était sans doute pas de faire des révélations inédites ».

La génèse du projet

Susumu Fujita, Ayumi Hamasaki et Masato Matsuura (Mai 2018)

Susumu Fujita, ami proche des deux intéressés et homme d’affaire (PDG de Cyber Agent, AWA ou encore Ameba), semble être à l’origine de cette idée. C’est ce qu’affirme Tôru Kenjô, PDG de Gentôsha, éditeur du livre, le 1er août 2019:

« A cette heure-ci, le 1er août de l’année dernière, M. Fujita de Cyber Agent m’a dit par téléphone avoir proposé à Ayumi Hamasaki le projet de raconter la plus grande histoire d’amour de toute sa vie. « Si vous en faites un livre, j’aimerais le mettre en images » m’a-t-il dit. A ce moment-là, Fujita dînait dans un restaurant d’Azabu en compagnie d’Ayumi et de Masato. C’est là que tout a commencé« .

Un succès bientôt adapté en série?

Dépassant de loin le cercle des fans, le livre devient un succès commercial avec plus de 38 000 exemplaires vendus dès la première semaine. Il se hisse à la deuxième place des meilleurs ventes de livres et cumule aujourd’hui plus de 60 000 ventes.

Susumu Fujita a donc eu le nez creux en confiant un tel sujet à la célèbre Narumi Komatsu, et le projet d’un drama d’abord gardé secret semble être en bonne voie.

Tôru Kenjô a confirmé hier la probable signature d’un contrat avec « une certaine chaine de télévision ». Dès ce matin les articles reprenaient l’annonce avec une grande question : Quels acteurs pour interpréter Ayumi et Masato?

Initié par un proche, adoubé par Ayumi et Masato, M une personne que je ne pouvais qu’aimer est une surprise dans tout les sens du terme. Si certains déplorent le caractère intime de l’ouvrage, les histoire d’amour entre artistes et personnalités ont toujours été l’objet de publications ou rumeurs. Cette fois le duo semble avoir accepté ce projet pour mieux en contrôler la forme. La plume légère de Narumi Komatsu et son style loin de la presse à scandale semble avoir exprimé avec justesse ce qui façonne Ayumi Hamasaki et sa carrière : l’amour.


Released two weeks ago in Japan, a book retracing an idyll between Ayumi and her producer Masato Matsuura is a hit in bookstores. What’s behind this book?

(This article is based on translations and quotes from Japanese websites JCAST News and Nifty.com)

M a person I could only love (Ed Gentosha) was released on August 1st in bookstores and met with amazing success. Written by Narumi Komatsu, a writer of « non-fiction » in vogue, at the origin of many books devoted to personalities. She introduce it as a news based on investigations and interviews of Ayumi. This is probably what explains the subtitle « This is a fiction based on real facts ».

The book is about the artist’s relationship with Masato ‘Max’ Matsuura, at the time executive director of Avex and currently CEO. Matsuura has signed Ayumi for her debut album A Song for xx, marking the beginning of their intimate relationship, which ends with their separation in 1999. According to JCAST the book features « at the beginning and at the end of the very precise descriptions of facts on which Ayumi returns in 2018. We can say that this is a real biography. « 

Open secret and contrasting reactions

« A real fan already knows all that ». Far from the outcry expected, the majority of fans warmly welcomed the news a few weeks before the release of the book. The evocation of a story between Ayumi and her producer isn’t a debate anymore. Both of them speaking quite easily about their privileged relationship, and it is not uncommon to see them share private or professional moments on social networks.

Fans often make an interpretation of her songs as a reference to their relationship. The original title of the book M 愛すべき人がいて is extracted from the lyrics of the song M released in 2001 on the album I’am …: « MARIA Ai subeki hito ga ite » Maria having left its place to the enigmatic letter « M » ..

On social networks or Amazon, the comments are surprisingly positive: « Now I understand it better, I cry while listening to her lyrics. » « She seemed to be able to get everything she wanted, but she never got it, she was hurt. » or « Such love must be celebrated, it is very well written, thank you for this book. »

JCAST emphasizes: « if we think back to the couple’s photos posted on Instagram, the singer’s intention was probably not to make new revelations ».

The genesis of the project

Susumu Fujita, close friend of the two and businessman (CEO of Cyber Agent, AWA or Ameba), seems to be at the origin of this idea. This is what Tôru Kenjo, CEO of Gentosha, publisher of the book, says on August 1, 2019:

« At this time, on August 1 of last year, Mr. Fujita of Cyber Agent told me by phone that he had suggest to Ayumi Hamasaki the project to tell the biggest love story of her life. » If you make a book of it, I’d like to put it in pictures, « he told me, and Fujita was dining at a restaurant in Azabu with Ayumi and Masato. where everything started « .

A success soon adapted in drama?

Exceeding the circle of fans by far, the book became a commercial success with more than 38,000 copies sold in the first week. It has risen to second place in best book sales and now has more than 60,000 sales.

Susumu Fujita had a good intuition in entrusting such a subject to the famous Narumi Komatsu, and the project of a drama, initially kept secret, seems to be on track.

Tôru Kenjô confirmed yesterday the probable signing of a contract with « a certain television channel ». As early as this morning the articles resumed the announcement with a big question: Which actors to interpret Ayumi and Masato?

Initiated by a loved one, accepted by Ayumi and Masato, M a person I could only love is a surprise in every sense of the word. While some lament the intimate nature of the book, the love affair between artists and personalities has always been the subject of publications or rumors. This time the duo seems to have accepted this project to better control the shape. Narumi Komatsu’s light feather and style away from the tabloid press seems to have aptly expressed what shapes Ayumi Hamasaki and her career: love.

M – Ai subeki hito ga ite (M 愛すべき人がいて )
de Narumi Komatsu (小松成美)

01.08.2018