About AyuAngel

Webmaster : Linza (/ Morgane)

Date d’ouverture : février 2004

> Facebook
> Twitter

 

« Je te le prête cette semaine si tu veux » cruelle erreur de cette amie passionnée de musique japonaise en me montrant l’album I’am…

 

Fascinée par les photos et ce qu’elle m’en dit j’accepte et…et je prend immédiatement une claque en écoutant evolution et apprend phonétiquement la chanson M (je regrette encore de ne pas avoir conservé le fabuleux post-it ou j’avais « écrit » les paroles), j’ai gardé plusieurs mois l’album et ai frénétiquement enchaîné avec LOVEppears…nous sommes en 2002 et j’étais accro.

La même année je découvre internet et me lance dans la conception d’un site sur wanadoo (vous avez pris un coup de vieux là non?) puis en 2004 je commence la conception d’u vrai site qui pique le yeux et bug à tour de bras : AyuAngel ouvre en février 2004 (et comme je suis collectionneuse, j’ai gardé quelques captures d’écran des différentes versions ici)

Avec le recul, si le site existe encore depuis plus de 10 ans c’est surtout parce qu’Ayumi et lui ont été assez déterminants dans ma vie : il m’ont permis d’approcher le webdesign qui est devenu mon métier quelques années plus tard et m’ont permis de faire d’importantes rencontres.

Des hauts des bas, des déceptions et des moments d’exaltation, suivre la carrière d’Ayumi est à son image : intense, passionnante, irrégulière, humaine.

D’ailleurs quand on me demande pourquoi j’aime Ayumi, je parle généralement d’abord d’elle plutôt que de sa musique, parce qu’elle est un tout, elle est pour moi et comme pour beaucoup d’autres, cette image dont on a parfois besoin, cette idée que tout est possible, qu’on peut avancer droit dans ses bottes et tracer sa propre route, qu’on peut chuter, se planter mais continuer, cette force et cette faiblesse exprimés dans sa musique et ses images, qui vous touchent sans trop savoir pourquoi, et qui résiste aux temps.

Mais si ce site est toujours vivant surtout grâce aux gens qui m’ont aidé (c’est le moment « jenenseraispaslasansmesparents ») et à tout ceux qui à travers les années visitent le site, commentent, débâtent, que ce soit sur l’ancien forum et aujourd’hui sur les réseaux sociaux, ce dont je suis le plus contente, c’est l’énergie qui s’en dégage et qu’il m’apporte.

Donc merci à Karine qui a été le point de départ,  à Claude, à Aurélien, Yann, Guillaume, Ann, Lulu, Francis, Salim et tout ceux qui ont fait parti de l’âme de ce site et du forum à travers les années, aux fans d’Ayumi aussi imprévisibles que incroyablement solidaires, à l’équipe d’Ayumi qui à plusieurs occasions ont fait preuve d’une énorme bienveillance envers nous, et à Ayumi pour tout.

MERCI

Linza

 


 

« I lend it you this week if you want » huge mistake of this passionate friend of Japanese music showing me the album I’am …

Fascinated by the pictures and what she says to me I accept and … and I immediately take a slap while listening to evolution and learn phonetically the song M (I still regret not having kept the fabulous post-it where I had « written » the lyrics), I kept several months the album and frantically chained with LOVEppears … we are in 2002 and I was addicted.

The same year I discovered Internet and start by myself the conception of a turnkey site on wanadoo ( all of a sudden it’s gotten old isn’t it?) Then in 2004 I start designing the real site, that burn the eyes and with a lot of bugs : AyuAngel opens in February 2004 (and since I’m a collector, I have kept a few screenshots of the different versions here)

With hindsight, if the site has existed for more than 13 years it’s mainly because Ayumi and him have been decisive in my life:they makeme possible to me to approach the webdesign which became my job a few years later, and allowed me to make important meetings.

From ups and downs, disappointments and elation moments, follow the career of Ayumi is in her image: intense, exciting, irregular, human.

Besides, when I am asked why I love Ayumi, I usually speak of her rather than of her music, because she is an indivisible whole, for me and as for many others, this image which sometimes we need, the idea that everything is possible, that we can go forward, self-assured and draw our own road, that we can fall, screw up but going on, this strength and weakness expressed in her music and her images that touch you without knowing why, and that resists the times.

But if this site is still alive mainly thanks to the people who helped me (it’s the « Iwouldnotbetherewithoutmyparents » time) and to all those who through the years visit the site, comment, debate, whether on the old Forum and today on social networks, what I am most happy about is the energy that comes from it and that it brings me.

So thank you to Karine who was the starting point, to Claude, Aurélien, Yann, Guillaume, Anne, Lulu, Francis or Salim for having been part of the soul of this site and the forum through the years, to the Ayufans as unpredictable as incredibly supportive, to Ayumi’s team who on several occasions showed big benevolence towards us, and to Ayumi for everything.

THANK YOU

Linza